Il était une fois une déesse. Elle se nommait Elve. Et elle fonda ce royaume qui sombra dans une guerre éternelle...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Ghoster
Gelhfeilem
avatar

Messages : 4
Evolution du personnage : 3589
Réputation : 0
Animaux RP : Aucun


MessageSujet: Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]   Mer 18 Juin - 17:06



   

   
SURNOM >> Aucun
RACE>> Vampire
SEXE >> Féminin


Âge>> 18 ans


PERSO SUR L'AVATAR>> Création originale de Keiichi Kuninshige


POUVOIR >> Est télépathe. Elle peut lire dans les pensées  des gens et leurs transmettre des message sauf si ils sont au courant de son don est que les personnes concernées éprouvent un net désaccord. Elle peut également créer de puissantes illusions pouvant toucher jusqu’à 5 personnes environ durant 10 minutes au plus grand maximum, mais ces illusions ne peuvent pas faire de mal à la personne, qui sera comme sous hypnose, et l'illusion pourra être brisée juste si une personne non concernée fait sortir la victime de son état de transe en le secouant ou en lui parlant. Une illusions met quelques secondes à charger. Durant le temps de l'illusion, Amy ne peut pas agir en dehors de son illusion, sous peine de la briser. Elle a aussi quelques habilités dans le vaudou, mais elle ne l'as pas encore découvert. Elle possède aussi de grandes ailes noirs plumeuses

   

Ghoster Amy

   


Elle déteste plus que tout les religions dites "classiques". Bien que chétive, elle possède une très grande résistance mentale, et aura du mal à être déstabilisée. Elle parle souvent de manière énigmatique et préfère agir sur le mental des gens. Elle sais assez bien adapter son caractère aux situations, mais elle à beaucoup de mal à contenir sa colère. Discrète, elle écoute beaucoup les gens, de leurs gré ou pas. La collecte d'informations est sa principale activité autant que sa plus grande richesse. Elle aime bien se confier à la lune. Quand elle est sous sa forme vampirique, elle a du mal à contenir ses envies de sang, et peut parfois perdre le contrôle de son corps et commettre des carnages involontaires.Elle aime écouter et écrire, elle observe les choses, parfois durant des heures. Malgré son caractère particulier, elle sais apprécier la vie, et cela lui arrive de se détendre et de s’amuser avec des amis. Elle a une sainte horreur des fées et de ce qui concerne la religion. En revanche, elle se passionne pour le feu.


Amélia Sherka était une très belle femme. Hélas,  le destin  lui prévoyait une pauvreté miséreuse.
Et ce ne fut qu'a ses 23 ans, suite au décès de son père, qu'elle trouva un emploi.
Elle était domestique, employée du compte Mc. Vindicta. Jamais elle ne s'est plainte de son travail. Amélia résidait à l’intérieur même du château du comte. Servante et ménagère, la jeune femme aux cheveux ébènes ne voyait jamais d'autres personnes que le personnel du château. Elle ne s'en sou­çiat pas.
Le comte, que personne ne voyait jamais, était semblait-il,vieux et cruel. La doyenne des serviteurs, une vielle femme nonagénaire disait l'avoir vu à son arrivée sur les lieux, à ses 15 ans, et qu'il était, à l'époque, jeune et cruellement beau.

Depuis quelques semaines, le bruit courrait que Mr. Vindicta était malade, souffrant. Bien entendu, nul ne saurait confirmer la rumeur. Mais Amélia fut rapidement convoquée par un ami du comte, le baron Lord Flord, lui quêtant d'éventer le comte le temps de sa sieste. On lui donna ainsi un uniforme beaucoup plus luxueux, et un peu plus suggestif.
On le fit entrer le lendemain dans une grande salle, après avoir reçu plusieurs instructions. Elle saisit donc une perche terminée par un éventail de plumes. Elle s'appliqua à éventer le comte avec une infinie prudence. Elle en profita pour admirer son visage. Il était encore jeune, ne devait être plus âgé d'elle que d'une poignée d'années. Ses traits angevins soulignaient l'harmonie de son visage Amélia regretta juste le fait que la pièce soit particulièrement sombre et qu'il avait les yeux clos. Mais c'est grâce à son sommeil qu'elle pouvait rester.
Ces yeux, justement, se plissèrent avant de laisser une once de lumière s'y engouffrer. Amélia, suivant attentivement les directives fournies, détourna immédiatement son regard, posa son éventail, et pris le chemin de la porte. Mais une voix envoûtante l'interpella :
« -Mademoiselle ? »
On lui avait fait tenir comme consigne de partir immédiatement après le réveil du comte, et de ne rester sous aucun prétexte, mais la jeune femme se dit que si son maître voulait lui converser, elle se devait de rester. Elle pivota sur elle même et plongea ses yeux dans ceux de son interlocuteur. Ils étaient jaunes et luisaient comme si ils avaient absorbé des rayons de soleil et les relâchaient pour éblouir Amélia. Il était blond doré, quelques reflets d'argent, assez grand, imposant. Il sourit à Amélia d'une manière indescriptible, le regard charmeur. Celle-ci, à sa vue, sentit son cœur se déchirer. Le comte s'illumina soudainement, et Amélia se sentit brûler, pourtant, aucune flamme apparaissait sur son corps brûlant. Abattue par cette affligeante tourmente, elle défaillit.
Quelques jours plus tard, elle se réveilla dans une chambre de l'hospice du château. Les nones qui s'occupaient d'elle s'exclamèrent au miracle. Amélia était incapable de décrire l'apparence du comte, et à chaque fois qu'elle essayait de se  rappeler de l'apparence du comte quand il s'est enveloppé d'un halo luminescent, ses yeux la consumait.
Trois mois plus tard elle se découvrit enceinte. Elle ne mit que peu de temps à laissa éclater le scandale. Elle mit encore moins de temps à se faire bannir du château.
Elle veulat, car c'est comme ça que l'on peu décrire son enfantement, sur un lit de paille confectionné avec soin pour l’événement. Amy était née.
Amélia se démenait pour la nourrir, comptant sur ses anciennes amies du château pour lui fournir un minimum de nourriture. Quelques mois passèrent, l'hiver se manifesta rude, et Amélia fut dénoncée. Si elle retournait aux abords du château, elle mourrait. N'ayant plus de quoi s'occuper de sa fille, elle l'abandonna aux abords du'un couvent avec, comme seule indication, une feuille ou se trouvait inscrit « Amy S/V ».
Une sœur la recueilli, et l’emmena au couvent. Toutes furent charmées par ses grands yeux bleus et ses cheveux d'or pur, délicatement bouclés. Et c'est ainsi que Amy grandit au couvent. Et c'est avec certitude que l'on affirmer que les sœurs s'occupaient bien d'elle.
Les sœurs l'on surnommée "Ghoster" en raison de sa grande discrétion. Elle passait de heures dans la bibliothèque à lire des livres. Un jour, avant de se coucher, une bonne sœur lui raconta qu'il y avait fort longtemps, un pape cacha un trésor dans le couvent, et que seul une âme pure pouvait s'en emparer, l'âme d'une divinité céleste, un ange. Voyant à quel point Amy dévorait l'histoire des yeux, la sœur la rassura, lui expliquant que le "trésor" avait déjà été trouvé et qu'il s'agissait d'un magnifique saphir, et dont la valeur avait été utilisé pour construire un orphelinat. Mais Amy ne voulut y croire, et durant de longues heures, elle étudia dans les livres, les plans du couvent, et durant de longues nuits, elle arpentait les sous-sols humide du couvent, mais elle s'épuisa vite. Ce n'est pas commode, pour une fillette de 12 ans, de veiller autant, surtout dans ce genre de lieu. Une nuit pourtant, elle découvrit un escalier dérobé, jamais aperçu avant. Haletante, elle s'y engouffra. Cela débouchait sur une pièce sombre et noir. Elle avança, les bras tendus. Le sol était étrangement chaud et, à certains endroits, était plus lisse. Sans s'en rendre compte, elle atteint le centre de la pièce. Des bougies noires s'allumèrent subitement et la pièce révéla sa configuration. Elle était composée d'un autel de marbre, ou se trouvait une bougie noire et, de l'autre côté, une blanche. Sur le mur, juste au-dessus, se trouvait, dessiné, une étoile dans un cercle et divers lettres hébreuses. Il y avait aussi des épées et de grands morceaux de tissu noir, parfois imbibés de sang, qui jonchaient à terre. Amy se trouvait au centre d'un pentacle identique à celui dessiné sur le mur. les bords brillaient légèrement dans la semi-obscurité de la pièce. Amy se sentait apaisée dans cet endroit, malgré quelques sensations de brûlure dans la nuque. Elle voulait voir si la pierre se trouvait sur l'autel, mais à peine elle posa un pied hors du pentagone central du dessin que les rebords se mirent à briller violemment, elle fut secoué par quelque chose de semblable à des décharges électriques. Elle chut.
Elle ouvrit les yeux. Tout autour, une violente obscurité blanche l'éblouissait. Des voix murmuraient, chuchotaient en sifflant, mais en restant incompréhensibles. Puis, les mots se clarifièrent, elle entendait son prénom, et des directions. Une douleur affligeante lui déchira le dos, elle se mit à cracher du sang. Et pourtant, une main se tendait vers elle. Floue, elle ne se rendit pas compte que la main était un sabot. Elle le saisit, un peu surprise, et se laissa entraîner. Elle avait la sensation de flotter dans les airs, L'obscurité lumineuse se fana pour laisser place aux ténèbres. Ses douleurs se dissipèrent, disparurent. Un rire grave et puissant, bien qu'a peine audible, lui chatouilla les tympans, avant de devenir un bruyant bruissement sec. Elle se releva péniblement. Sans surprise, les bougies étaient éteintes. On toqua. Son coeur s'emballa, prêt à rompre. Un sœur entra, torche à la main, prononçant le nom de la fillette avec stupeur et soulagement: "Nous vous avons cherchée partout! Que faites-vous dans l'ancien garde-manger?" Surprise, la blondinette regarda aux alentour. Il ne s'y trouvait rien d'autre que quelques étagères flageolantes, de vieux seaux et quelques bouteilles en verre vides. Les jours passèrent. Elle ne parla de cela à personne, en même temps, elle ne parlait que très peu. Quelques années plus tard, elle osa s'aventurer à nouveau dans les sous-sols, repassa le petit escalier dérobé. Tout était redevenu comme à sa première visite, et touts les dessins y était de nouveau, seule une odeur de sang fraîche était ajoutée. Elle ramassa un tissu noir au sol et s'en fit une cape munie d'une capuche. Toujours dans l'obscurité, elle se rapprocha du pentagramme jusqu’à en marcher au centre. Toutes les bougies se rallumèrent d'un coup. Par réflexe, elle se retourna. Des lettres de sang formaient un mot sur le mur et en bas, dans un coin, se trouvait une des sœur égorgée. La petite ingénue poussa une léger cri. Elle voulut s'avancer pour aller voir cette femme, mais elle se prit une légère décharge. Elle se replaça au centre du symbole et se rendit compte que les lettres brillaient légèrement. Elle les déchiffra dans sa tête, et prononça le mot à voix basse, un murmure. Les bougies frémirent légèrement. Un brise lui caressa la joue. Les lettres brillèrent plus. Intriguée elle prononça le mot une deuxième fois. Les lettres brillèrent d'un coup d'une intensité aveuglante. Elle se retourna, en direction de l'autel, et pour la troisième fois, elle cria le mot "SHEMHAMFORASH". Le noir total. Dans une violente bourrasque, toutes les bougies s'étaient éteintes. Seul le pentacle brillait tout doucement. Une autre lueur surgit de l'autel, une très douce lumière mauve. Elle s'en approcha prudemment, la pentacle ne l'électrifia plus. Gravissant les trois marches, elle se retrouva devant le promontoire de marbre où se tenait, dans une petite flaque de sang, une merveilleuse escarboucle mauve. La pierre. La légende disait vrai, mais avait oublié de préciser que la divinité céleste, ne devait pas vraiment venir des cieux. De ses petites mains tremblantes, elle attrapa la chaîne qui maintenait l'orbe précieux. Elle le passa à son cou, et, dès qu'il fut en place, il se mit à étinceler très violemment, tellement qu'elle se déséquilibra et chuta en arrière. Mais quelques centimètres avant le point de sa chute, le pentacle du sol raviva son éclat, et émis une sorte de champ magnétique qui amorti totalement la chute de la fillette. Elle se releva péniblement, un reste de maux de tête resta, mais sans excès. Elle remonta les escaliers en titubant un peu. Désorientée, elle mit quelques minutes à retrouver son chemin. Elle voulut vérifier son état dans un mirroir posé dans un coin. Quelle ne fut pas sa surprise de ne pas s'y trouver ! Encore un peu choquée, elle se rendit aux cuisines. Une des sœurs, levée très tôt, s'inquiéta de son état et accouru à ses côtés. La main posé sur l'épaule de Amy la fit sursauter. Mais la none fut bien rapidement préoccupée par autre chose. En voyant la délicate escarboucle, elle voulut la saisir mais la pierre lui brûla la main. Son regard s'illumina. Elle laissa Amy et couru réveiller le couvent qui, en moins de 5 minutes, accourait déjà devant la fillette encore un peu sonnée. L’abbesse lui posa la main sur le front, elle était gelée! Mais elle s’intéressa  d'autant plus à la pierre et s'empressa de lui demander où l'avait-elle trouvé, ravie que son couvent abrite une divinité innocente. Innocente... Amy, curieusement, s'en indigna. Elle voulut soudainement s'affranchir de son enfance, se prouver à elle même. Elle n'avais pas prononcer un mot depuis celui prononcé dans la salle, elle sentait un gène, une anomalie dans sa bouche. Elle sursauta quand elle quand elle s'écorcha la langue avec un croc qui remplaçait une de ses dents. L’abbesse lui parlait mais sa voix semblait être de plus en plus loin. La gamine sentait un mince filet de son propre sang couler jusqu'au fond de sa gorge. Elle fixait hypnotisée, la nuque de celle qui parlait. Fans un élan de folie, poussée par des instincts bestiaux ou surhumain, elle se jeta sur son interlocutrice en lui mordant avidement la peau, laissant sa dentition pénétrer la chair tendre, et du sang chaud lui inonder la bouche. Les autres nones en furent abasourdies. Deux d'entres elles perdirent connaissances. Une d'entre elle, la plus méfiante depuis le début, se jeta sur Mlle. Ghoster, qui ne tarda pas à riposter. Une force surhumaine l'envahit, elle envoya son assaillante sur un pilier, où son crâne s'éclata s'éclata, laissant des morceaux de cervelle se disperser. Profitant de l’absence spirituelle des nones, totalement choquées, elle en planta trois avec un grand couteau, leurs coupant la jugulaire et laissant des quantités vertigineuses de sang s'étendre. Elles n'étaient plus que trois. Elle en éventra une et retira le cœur, encore brûlant, de l'autre. Elle assomma la troisième et l'attacha à un pilier. Dès son réveil, Amy lui fit avaler, de force, un morceau de cœur. Amusée par son dégoût, puis elle lui tailla les stigmates du christ et décida de la laisser en vie, tout en croquant, tel une pomme, le bout de cœur qu'il restait. Après s'être délectée, elle se décida à brûler le couvent. Se servant d'essence et de feu, elle regarda longuement la brasier, puis parti satisfaite, mais épuisée. Elle s’assit au bord d'un arbre et s'endormit. Le lendemain, elle se rinça le visage, et suivit l'orée du bois. Ses canines avaient disparut et son reflet avait ré-apparut. Au bout de quelques jours de marche, elle tomba sur une des villes d'Elnor et décida de s'y installer pour apprendre à meiux maîtriser ses pouvoirs.

Le sang

Les fées
(c) MEI SUR EPICODE



-PSEUDO>>Appellez moi Amy

-AGE>>Inconnu

COMMENT AS TU DECOUVERT LE FORUM ? >> Sur un Top-site

COMMENT LE TROUVES TU ?>> Le code de la feuille de personnage est bien trop compliquée à remplir. Moi même ayant de solides bases de codages, j'ai eu du mal à trouver les bons endroits pour écrire. L'ancienne semble beaucoup mieux. Sinon le forum est clair et dégagée. Il est graphiquement agréable, j'attend de voir la suite.

CODE DU REGLEMENT>>En ordre ses obssesions (c'est tout ce que j'ai trouvé...)



Le sang, c'est bon!

Revenir en haut Aller en bas
Amaliiah Sheeris
Reine d'Elnor~Chevalier au dragon~Gardienne de l'eau
avatar

Messages : 661
Evolution du personnage : 7368
Réputation : 22
Localisation RP : partout et nulle part !
Animaux RP : Nako(gulgamh), Pashu(quetzal), Vidolit(Dragoon doré)


Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Inventaire:
Vitalité:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]   Mer 18 Juin - 18:46

Re bienvenue 8D
AH mince j'ai oublié de changer le code >< Mais oui c'est ça ^^" Et sinon, gros problème, tu t'appelles Amélia Sherka ou Amy Ghoster ? ^^" Sinon, le code de la fiche, je le trouve pas trop compliqué personnellement, pas plus qu'un autre..

**********Signature**********

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elnor-rpg.forumactif.org
Amy Ghoster
Gelhfeilem
avatar

Messages : 4
Evolution du personnage : 3589
Réputation : 0
Animaux RP : Aucun


MessageSujet: Re: Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]   Mer 18 Juin - 20:34

Amélia Sherka c'est le nom de la mère de Amy, mon personnage.
Et... Cela dépend quel mode d'affichage on utilise. Il est difficile dans le sens où il y a beaucoup de codes et qu'il est difficile de savoir où mettre le texte. Pour quelqu'un de peu habitué, cela pourrais poser problèmes, après, le rendu est super.

**********Signature**********

Pense-tu m'attraper?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amaliiah Sheeris
Reine d'Elnor~Chevalier au dragon~Gardienne de l'eau
avatar

Messages : 661
Evolution du personnage : 7368
Réputation : 22
Localisation RP : partout et nulle part !
Animaux RP : Nako(gulgamh), Pashu(quetzal), Vidolit(Dragoon doré)


Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Inventaire:
Vitalité:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]   Jeu 19 Juin - 20:03

Ok je te valide 8D

**********Signature**********

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elnor-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amy Ghoster, là pour vous dévorer! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark',pour vous servir...
» Pour vous remonter le moral
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde d'Elnor :: Accueil :: ♫ Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: